Pollution de l’air : quelles mesurent faut-il prendre ?

Le constat alarmant de la pollution de l’air

On a beaucoup parlé des effets néfastes de la pollution de l’air ces derniers temps au niveau des médias, nous sommes actuellement face à une réalité plus qu’évidente et inévitable, les chiffres le montre, en 2012 selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé) 3.7 millions de personne dans le monde ont trouvé la mort prématurément, pour une part de 40 à 42000 personnes par an pour la France, faute des particules fines présents dans les airs que nous respirons pollués qui infectent notre système respiratoire et l’affaibli, facteur des maladies cardio-vasculaires. Nous sommes tous au courant des origines la pollution de l’air, « l’oxyde d’azote » provoqué par les gaz que ce soit d’échappement ou gaz à combustion, tous ce qui produit de la fumée en un mot. Les citadins sont les plus concernés, l’institut national de veille sanitaire a diffusé suite aux études effectuées que plus vous vous approchiez d’une source plus vous êtes sensible et risquez d’en décéder, encore plus pour les ouvriers des entreprises produisant des fumées excessives.  

particulse-fines-pollution-de-lair.jpg

Les propositions politiques pour y remédier

Nous ne pouvons donner tort à personne, nous avons tous notre par de contribution à la pollution de l’air, et nous savons quoi faire pour y remédier, réduire les fumées dans les transports, il faut s’attaquer aux sources véhicule à carburant, usines, chauffage urbains, faites de construction en dehors des grandes villes. Une bonne chose pour les pays membres de l’Union Européenne, la mise en place des amendes en cas de dépassement des seuils établis. Pour sortir de la pollution de l’air, cela commence, par chacun d’entre nous, notre santé et celle de la génération future sont en jeu, ne fermez plus les yeux, vous ne pouvez par porter sur la conscience si une de vos connaissance en meurt alors que vous auriez pu faire quelque chose. 

pollution-de-lair-ville.jpg